Historique

Un bref historique de ce qui nous a conduits là où nous sommes aujourd'hui

Skruven

1961-1970

Deux débuts

L'histoire de Komatsu Forest n'a pas un mais deux débuts. Un en Suède et un en Finlande. En Finlande, la société d'état Valmet Oy a été fondée après la seconde guerre mondiale. L'entreprise est rapidement devenue un acteur clé du développement des machines forestières dans son pays. En Suède, c'est en 1961 qu'a été créée la petite entreprise Umeå Mekaniska à Umeå, dans une région caractérisée par une industrie forestière forte et des traditions profondément enracinées en matière d'innovation et d'entrepreneuriat. Umeå Mekaniska souhaitait trouver de nouvelles solutions pour la mécanisation des travaux industriels manuels et lourds. 1965 a vu le lancement d'une toute nouvelle machine appelée Skruven (La vis). Ce concept unique a constitué un important pas en avant vers la récolte mécanisée. Skruven comportait des vis hélicoïdales rotatives au fond d'un grand berceau alimenté en ballots d'arbres. Son efficacité était révolutionnaire.
Tviggen

1971-1980

Volvo montre de l'intérêt

Les années 1970 ont vu un développement rapide du Valmet finlandais. Parallèlement, un environnement hautement innovant se développait à Umeå Mekaniska en Suède. En Suède et en Finlande, les entreprises spécialisées dans l'exploitation forestière se multipliaient au fur et à mesure que la mécanisation des travaux forestiers gagnait du terrain. L'année 1972 a vu ce développement s'accélérer sur la base des essais réalisés avec Skruven. Tviggen, une façonneuse avec une scie à chaîne et un digne successeur de Skruven, a eu un succès immédiat et fracassant. Toutes les innovations techniques que l'outsider Umeå Mekaniska avait introduites ont commencé à attirer l'attention des plus grands acteurs de l'industrie suédoise des machines forestières. Une attention qui devait résulter en 1976, par l'acquisition d'Umeå Mekaniska par Volvo BM dans le cadre de son investissement dans l'industrie forestière. En 1979, Volvo BM commence à collaborer avec Valmet Oy pour les tracteurs. 
Valmet 901 1984

1981-1990

Première abatteuse-façonneuse

L'année 1984 marque une étape importante dans la fabrication globale des machines forestières. Umeå Mekaniska a en effet lancé la première abatteuse-façonneuse spéciale du monde, la Valmet 901. Une abatteuse-façonneuse signifie que l'abattage, l'ébranchage et le tronçonnage sont effectués avec une seule prise au lieu de deux. La Valmet 901 disposait également d'une cabine entièrement rotative et stabilisée. Cette solution technique de plus de 30 ans est toujours considérée comme la meilleure méthode pour garantir une productivité durable. Cet immense bond technologique a stimulé l'intérêt de Valmet Oy pour Umeå Mekaniska et en 1986 Umeå Mekaniska est devenue la propriété exclusive de Valmet Oy. Les marques ainsi consolidées sous le nom de Valmet sont restées unies pendant 25 ans. En 1989, l'union entre la Suède et la Finlande a été totalement consommée lorsque l'entreprise a changé de nom pour devenir Valmet Logging AB.
Valmet 965

1991-2000

De nombreux nouveaux marchés

Suite à la restructuration du groupe Valmet Oy, dont Valmet Logging faisait partie, le nom a été changé en SISU Logging en 1994. Les années 1990 ont également été marquées par de nouvelles étapes dans l'expansion internationale de l'entreprise, avec des établissements et des acquisitions sur des marchés en pleine expansion tels que l'Australie, l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord. Le début des années 1990 a été marqué par la première introduction d'une tête d'abattage entièrement nouvelle et développée spécialement pour le marché sud-américain. Ce concept d'une tête d'abattage à utiliser avec une excavatrice comme engin porteur a rencontré un grand succès dans les plantations forestières du continent cible. En 1998, il a été une fois de plus temps de changer de nom lorsque le premier propriétaire privé, le groupe industriel finlandais Partek, a pris la relève. Le nouveau nom est alors devenu Partek Forest. 
Komatsu PC200 med 370E

2001-2010

Propriétaire japonais

En 2000, une collaboration informelle a été conclue entre Komatsu et Partek Forest et des rumeurs sur une éventuelle acquisition de Partek Forest par Komatsu ont commencé à circuler. En 2002, un changement de propriétaire a été annoncé qui a causé une grande surprise. L'état finlandais a décidé de vendre Partek au constructeur finlandais d'ascenseurs et d'escalators Kone. L'acquisition par Kone a permis à Komatsu de racheter Partek Forest. En 2004, Komatsu Ltd est devenu le propriétaire et a rebaptisé l'entreprise Komatsu Forest. Komatsu Ltd a décelé des possibilités de synergie et de développement permettant d'utiliser la technologie et les produits du segment des machines forestières pour rendre les machines de construction Komatsu plus attrayantes, en particulier pour la récolte dans les plantations. Le premier résultat de la collaboration nordique-japonaise date de 2005 avec l'introduction par Komatsu Forest d'un kit spécial permettant de convertir rapidement une excavatrice en abatteuse. 
Komatsu 931XC

2011-

Les machines changent de nom

L'étape majeure suivante a été franchie en 2011, lorsque les machines ont changé leur nom en Komatsu, après 25 ans sous la marque Valmet. Elles ont toutefois conservé leur couleur rouge classique. En 2012, Komatsu Forest a acquis le constructeur de têtes d'abattage Log Max AB, ainsi que Log Max Inc. Sous la propriété de Komatsu Ltd, le développement de produits a connu une forte croissance. En quelques années, cinq nouveaux porteurs et cinq nouvelles abatteuses ont été lancés. En 2016, la Komatsu 931XC a été lancée, avec une solution pour huit roues, unique sur le marché. La machine est construite autour du concept de châssis unique et éprouvé de Komatsu avec une direction articulée et un essieu oscillant, une fonction d'inclinaison de la cabine et la grue et la stabilisation à détection de charge de Komatsu. Ce concept s'est avéré efficace pendant plusieurs décennies. La Komatsu 931XC combine un essieu arrière oscillant avec un bogie monté sur l'essieu simple.